Retour sur le Capitole du Libre 2022
Salon Rencontre Libre Conférences Capitole du Libre
rédigé par Raphael ISLA le 05/12/2022

Dix jours après l’OSXP, les suricates se sont à nouveau déplacés, cette fois dans le sud à l’occasion du Capitole du Libre, un week-end dédié au logiciel libre, ayant lieu à Toulouse (NDLR : plus belle ville de France).

Encore une fois, l’équipe d’Algoo s’était installée sur un stand pour faire des démonstrations de Tracim et de ses fonctionnalités. Mais l’ambiance du Capitole du Libre est très différente de celle de l’OSXP. Le Capitole du Libre est un évènement géré par des bénévoles, où l’accent est mis sur les associations et les personnes qui font vivre le libre. Cet évènement s’adresse plus au grand public, à ceux qui viennent apprendre, échanger, contribuer, discuter, découvrir, etc. Beaucoup de conférences, beaucoup d’ateliers pratiques, beaucoup de stand associatifs (et professionnels). Beaucoup d’échanges de sucreries et d’autocollants. (Nos autocollants suricates sont partis presque aussi vite que nos prospectus.)

Philippe et Abraham faisant une démo de Tracim au stand

C’était l’occasion de rencontrer des gens qui ont un point de vue différent de ce qu’on rencontre dans un cadre plus commercial. Ces points de vue apportent des idées d’évolution pour les outils présentés, qu’il s’agisse de Tracim ou des outils mis en place par Framasoft, par exemple. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec Framasoft et l’April, avec des contributeurs à OpenStreetMap, avec des Chatons et même avec des auteurs de littérature Libre, comme David Revoy.

Les conférences et ateliers proposés étaient très variés dans les sujets, allant de « URL : reprenons les bases » à « Krita, les dernières nouveautés » en passant par « SPIFFE, ou l’authentification à l’heure des systèmes distribués » et « L’Open Source, la réponse adaptée aux enjeux sociétaux et environnementaux » présentée une fois de plus par notre suricate Charline.

Charline en pleine conférence, devant une diapo illustrative

Le programme des conférences a fait polémique en septembre lorsque la première version a été annoncée. Il a été reproché aux organisateurs un manque de diversité non pas dans les sujets, mais dans les personnes qui les présentaient. Très peu de femmes, des conférences rejetées pour certaines personnes alors que d’autres personnes avaient jusqu’à 4 créneaux, etc. Les organisateurs ont fait deux réponses : un première, écrite sur leur blog; puis une seconde, en organisant une table ronde pendant le week-end. Cette table ronde a été l’occasion pour les organisateurs et les participants de comparer les ressentis, de relever les erreurs factuelles et de proposer des pistes d’amélioration pour les prochaines éditions. Elle a aussi été l’occasion de remercier les organisateurs bénévoles de continuer à faire vivre le Capitole de Libre et de les inciter à s’améliorer parce que l’évènement est perçu comme important pour de nombreuses personnes. Deux suricates, intéressés par les sujets de la diversité et du respect des « minorités », ont participé à cette table ronde, autant pour apporter leurs expériences que recueillir d’autres avis et conseils.

Malgré ce légerprobleme, ces deux jours ont surtout été l’occasion pour les suricates de faire découvrir Tracim et de parler de sa construction. Quels outils utilisés, quels langages, quelles briques libres, etc. Et aussi d’inviter tous les acteurs présents à venir collaborer à la construction, sur notre gestionnaire de code Github ou sur notre gestionnaire de traductions Weblate. Ils sont ouverts à tous, y compris vous qui nous lisez. Pourquoi ne pas nous y rejoindre ?